Comment rédiger un très bon article seo ?

La réussite du référencement naturel ne dépend pas essentiellement de la rédaction web. L’indexation de vos pages web, par ailleurs, n’est pas possible si vous vous contentez de rédiger un ensemble de mots. Vous devez donc penser à bien utiliser des mots-clés, mais aussi vous servir, de manière intelligente, de plusieurs astuces d’optimisation de contenu. Décryptage.

Qu’est-ce que le référencement SEO ?

Le référencement SEO peut se définir comme le regroupement des techniques servant à l’optimisation des billets rédigés pour un site internet. Cette optimisation est utile pour faire apparaître votre site sur la première page de Google et des autres moteurs de recherche. Ainsi, vous obtenez une meilleure visibilité face à vos concurrents. De plus, il est possible de constater qu’un meilleur positionnement et une meilleure visibilité vous aident à accroître le trafic vers votre site, mais aussi votre chiffre d’affaires. Il est donc conseillé, pour un bon début, de bien rédiger votre article. Vous devez également penser à l’optimiser afin qu’il soit considéré par Google. Un travail en deux phases est alors à envisager. Vous devez vous concentrer sur la rédaction et l’optimisation en adoptant une bonne stratégie de référencement naturel.

Qu’est-ce qu’une stratégie de référencement naturel ?

Une stratégie de référencement naturel ou stratégie SEO est une feuille de route nécessaire pour bien être indexée par Google. Cette stratégie doit généralement préconiser l’utilisation des outils fournis par Google pour l’optimisation du référencement. Elle doit également être conçue en se basant sur les règles mises en place par ce moteur de recherche. Bien entendu, il est important de prendre en considération que le SEO n’est pas un procédé qui fonctionne toujours. La réussite d’une stratégie de référencement dépend, avant toute chose, des efforts que vous réalisez ainsi que de vos mises à jour régulières sur vos pages par rapport aux changements effectués par le moteur de recherche Google. Ainsi, peu importe le cas de figure, une bonne stratégie de référencement SEO doit se focaliser sur l’ensemble des éléments de votre site. Cela va de son design au respect de sa thématique, en passant par la pertinence et la qualité de vos contenus. Sans oublier les diverses options possibles pour leur optimisation.

Comment réussir la rédaction d’un article SEO ?

La rédaction d’un article SEO optimisé nécessite la rédaction d’un contenu avec des mots-clés spécifiques. Cependant, il faudra respecter en plus les règles établies par Google et préconiser l’aspect naturel du fil des idées. Il est donc conseillé de respecter certaines règles afin d’améliorer le positionnement de votre article sur les moteurs de recherche.

Opter pour un bon titre SEO pour son article

L’une des premières choses à faire lors de la création d’un article SEO est de bien choisir son titre. Celui-ci doit être à la fois pertinent et concis. Vous devez y faire apparaître le mot-clé principal ou l’utiliser au début du titre pour un impact plus concluant. Vous pouvez aussi utiliser des chiffres dans votre titre pour attirer l’intérêt des lecteurs à coup sûr. Cette astuce est plus pertinente que l’utilisation d’un titre générique.

Bien choisir les mots-clés

De manière générale, il est possible d’identifier rapidement l’expression-clé principale ou le mot-clé principal d’un article dès la présentation du sujet. Ce mot-clé ne doit néanmoins pas être utilisé 100 fois dans votre billet. Vous devrez l’insérer naturellement tout en usant de façon intelligente de son champ lexical. Il s’agit notamment des autres mots s’y référant ou faisant office de synonyme à celui-ci. Évidemment, il faut également éviter de trop utiliser ces mots ou de réaliser trop de répétition. L’idéal est d’en utiliser un nombre adapté pour rendre plus naturel votre contenu. D’un autre côté, vous devez prendre en compte que l’ensemble des mots intégrés au champ lexical n’est pas incontestablement intéressant. Vous devez être à même de sélectionner les bons, à savoir ceux qui sont moins performants, mais restent proches du mot-clé principal. Vous pouvez aussi penser au choix des mots-clés à longue traîne. Ces éléments vous permettent de vous différencier de vos concurrents et d’être plus facilement indexé par Google. Il s’agit d’expressions-clés tournant autour de votre mot-clé principal. Vous pouvez en dénicher facilement en recourant à certains outils tels que SEMRUSH ou Google Keywords Planner.

Rédiger une méta-description optimisée

La majorité des rédacteurs continuent souvent de négliger la méta-description et le titre SEO. En effet, ces éléments ne s’affichent pas dans le contenu. Néanmoins, ils ont une certaine influence sur le taux de clics ou CTR. Ils sont généralement vus par les internautes lorsqu’ils trouveront votre page parmi les résultats affichés dans leurs résultats de recherche sur Google. Leur pertinence peut alors les inciter ou non à cliquer sur votre lien. Ainsi, il est nécessaire de soigner vos méta-descriptions et titres SEO en y incluant le mot-clé principal et en veillant à ce qu’ils ne soient pas trop longs et soient pertinents. Plus particulièrement, la méta-description est un élément important pour votre référencement. Faisant office de petit résumé percutant de votre article, elle se présente sous la forme d’un texte qui incitera le lecteur à continuer la lecture de votre billet dans son ensemble. Cedit texte s’affiche sous le lien de votre page au niveau des résultats de recherche. Le lecteur pointera sur votre site si cette méta-description est intéressante. Elle ne doit donc pas être négligée. Remarque, vous devez faire la différence entre racoleur et percutant. L’un préconise la vente de rêves ce qui est à éviter tandis que l’autre suscite l’intérêt.

Évaluer le bon nombre de mots

Atteindre la première page des résultats de recherche de Google est un bon début. Cependant, ce n’est pas suffisant. Vous devez veiller à ce que votre article ne perde pas son positionnement, mais ce n’est pas une tâche facile. Afin de garder votre position, vous pouvez penser à revoir vos contenus et à les mettre à jour. Si la première ébauche est assez courte, vous devez la rallonger pour qu’elle atteigne au moins 2 000 mots. Il s’agit du nombre moyen utilisé actuellement. Cependant, détailler les idées évoquées dans le texte n’est pas suffisant. Vous devez y insérer de nouveaux arguments et/ou de nouvelles idées afin de démontrer à Google que vous disposez d’une parfaite maîtrise du sujet abordé. Par ailleurs, le moteur de recherche en question classe également les sites en fonction de la connaissance du sujet en plus du contexte pour évaluer leurs pertinences.

Créer une bonne introduction pour son article

L’introduction constitue le premier paragraphe lu par vos lecteurs. Ainsi, s’il contient trop de banalité ou ne contient que du remplissage, ils ne resteront pas sur votre site plus longtemps. Vous devez donc veiller à le soigner en y ajoutant une fois le mot-clé principal dans les 100 premiers mots. Cette technique vous permet de faire à la fois l’introduction du mot-clé et du sujet. Si votre introduction est bien rédigée, pertinente et pas trop longue, elle a le même intérêt que votre méta-description.

Insérer des images adaptées au référencement

Afin d’éviter la création d’un texte de style bloc pour les contenus long, il est usuel d’insérer des images. Elles doivent être pertinentes, être dans un bon format et être accompagnées de balise alt adaptée. Travailler ces images est cependant nécessaire pour assurer la fluidité de la navigation. Ainsi, il est utile de procéder à la réduction de la taille d’une image sans pour autant sélectionner un trop petit format. Google est un moteur de recherche qui considère l’index mobile pour l’ensemble des pages internet. C’est le cas même si les internautes naviguent sur ordinateur. Il est donc important que la vitesse de téléchargement ne soit pas encombrée par des médias trop lourds. Plus spécifiquement, le référencement de la balise alt par le robot nécessite un renseignement de celle-ci au préalable. Vous devez également y introduire le mot-clé principal.

Adopter une bonne stratégie Netlinking

Dans certains cas, respecter les règles précédentes peut ne pas être efficace pour votre référencement naturel. Cependant, ce n’est pas vraiment inhabituel. Vous devez donc penser à d’autres solutions telles que le Netlinking. Vous devez cependant faire la distinction des liens sortants et des liens internes malgré leur importance commune. Les liens sortants sont les liens qui lient votre billet à un contenu provenant d’un autre site pour que celui-ci serve de source d’informations supplémentaire pour votre article. Ainsi, les thèmes doivent être additionnels. Les liens internes sont les liens qui lient vos contenus entre eux et permettent la création d’un maillage interne. Ce maillage interne sert à améliorer un article SEO en cours et à optimiser le référencement des autres contenus avec lesquels un lien a été créé. Cela permet de guider les internautes vers la lecture de vos autres billets. Il existe également un autre type de lien notable en référencement, le backlink. C’est un lien sortant créé dans un des contenus d’un autre site, mais qui propose une redirection vers votre page. Ce lien permet alors d’encourager les lecteurs du site en question à parcourir votre article. Cependant, les backlinks ne sont pas toujours bénéfiques pour votre référencement. Dans le cas d’un site à faible notoriété, il n’y aura pas de résultats notables ou il sera possible que votre site soit aussi considéré par Google comme un site de faible qualité.

Utiliser des balises Hn dans le contenu

Bien aérer votre contenu est indispensable. Vous devez pour cela utiliser les balises h1, h2, h3 et autres. Leur usage vous permet d’éviter la création d’un bloc de contenu de 2 000 mots lors de la rédaction de votre article. Vous pouvez aussi faire usage d’autres sous-sous-catégories pour garder la fluidité de votre texte et le rendre agréable à lire. Remarque, vous ne devez pas oublier que la balise h1 correspond au titre principal de votre article. La balise h2, elle, est dédiée aux sous-titres tandis que les sous-sous-titres sont représentés par la balise h3.

Analyser les contenus avec les outils Google

Si vous souhaitez améliorer vos efforts de référencement ou prendre connaissance de vos progrès, vous pouvez vous servir de l’outil Google Analytics. Vous obtiendrez ainsi l’ensemble des indications pertinentes liées à votre audience. Il s’agit notamment du nombre de vos visiteurs, de leurs origines, des pages les plus vues, du CTR, etc. En vous servant de ces données, vous pourrez facilement mettre en évidence s’il y a encore des failles dans votre stratégie de référencement. Bien entendu, d’autres outils, à l’instar de SEMRUSH, peuvent aussi vous aider. Cependant, celui-ci est payant.

Envisager l’usage du SEO vocal pour votre référencement

Le SEO vocal n’est pas encore populaire, mais en phase de devenir un incontournable du référencement naturel. Ainsi, vous pouvez penser à son usage pour votre SEO. Évidemment, vous devez tenir en compte que les requêtes vocales ne ressemblent pas aux requêtes lancées habituellement au niveau d’un moteur de recherche. En effet, il est usuel de taper essentiellement les mots-clés afin d’initier une recherche tandis que la formation d’une phrase est requise avec le SEO vocal. En prévision de l’entrée en vigueur du SEO vocal, vous devez créer vos contenus en conséquence. Vous devez donner une réponse aux questions susceptibles d’être demandées par les internautes, mais ne pas vous concentrer spécifiquement sur un mot-clé. Vous devez donc prendre en considération un sujet-clé.

Vous souhaitez gagner en visibilité ? Améliorer votre référencement ?

BT Communication vous propose un accompagnement personnalisé qui a su faire ses preuves. Démarrons votre projet digital par un premier rendez-vous téléphonique.